Aller au contenu principal

CAB 56

Entrepôt automatique destinés aux bois et aux matériaux de construction

Inauguration de l'entrepôt à la pointe de la technologie

CAB 56, l'une des plus importantes coopératives d'achats pour les Artisans du bâtiment en France, a mis son nouvel entrepôt automatique en service. La société OHRA, en tant qu’entrepreneur général, s'est chargée de la réalisation des rayonnages, de la mise en œuvre du système de gestion d'entrepôt (WMS = Warehouse-Management-System) et de l'intégration des transstockeurs.

Le nouvel entrepôt d'une superficie de 4 500 m² dans la commune de Plescop en Bretagne a permis à la Coopérative d'améliorer nettement sa capacité de stockage pour les matériaux longs, les panneaux d’agglomérés, les stratifiés et les marchandises palettisées. En plus du nouveau magasin à hauts rayonnages d'OHRA, des convoyeurs d'Hamon et des transstockeurs pour courbes de Koettgen, le projet englobe également un système de gestion des stocks d'Innolog interconnecté avec le logiciel d'entreprise de CAB 56 qui intègre toutes les opérations de stockage, de prélèvement et d'expédition réparties sur une superficie totale de 20 000 mètres carrés.

L'équipe de projet composée de CAB56, d'Axibois Consultants et d'OHRA a divisé l'ensemble du projet en trois zones spécifiques et en étapes de mise en œuvre : la première zone concerne les entrées et sorties automatiques des stratifiés, des panneaux agglomérés, des MDF. La seconde comporte les entrées et sorties automatiques de divers matériaux de construction tels que profilés en aluminium, fenêtres, vantaux ou planches de parquet. La zone 3 enfin intègre toutes les autres aires de stockage du site et relie également l'entrepôt externe au système WMS par un code à barres et un terminal de radiofréquence fixés sur tous les engins de manutention.

La construction du bâtiment de 20 mètres de haut a commencé en juin 2011, et la structure essentielle, soit dalle, enveloppe du bâtiment et toiture, a été terminée fin 2012. Le montage des éléments de rayonnage de plus de 900 tonnes démarré en janvier 2012 a été achevé quatre mois plus tard. En février 2012, le premier transstockeur a été installé et sa mise en service réalisée en avril.

Dans la zone 1, un transstockeur entièrement automatique effectue le stockage ou le déstockage des paquets de panneaux agglomérés ou des planches de parquet sur palettes pouvant atteindre 5,1 mètres de long et peser jusqu'à 5 tonnes. Le transstockeur pour courbes dessert ici les trois allées de cette zone. Les marchandises sont retirées de l'entrepôt pour répondre aux commandes clients ou aux ordres de fabrication pour la découpe interne. Des convoyeurs à chaîne et à rouleaux prennent les produits des transstockeurs pour les acheminer vers les postes de travail correspondants.

Les huit allées de la zone 2 sont desservies par deux transstockeurs pour courbes d'une capacité de charge de 4 tonnes et sont capables de soulever des produits de 4,2 mètres de long sur une hauteur allant jusqu'à 12,5 mètres. Les transstockeurs peuvent fonctionner de manière entièrement automatique, par ex. la nuit pour réapprovisionner les stocks et aussi selon le principe « la marchandise vers l'homme ». En mode semi-automatique, on combine préparation manuelle de commandes multiples et avantage de l'enlèvement automatique d'une position de stockage à une autre. Les transstockeurs peuvent atteindre plus de 50 cycles de charge par heure à une vitesse maximale de 150 mètres par minute.

Dans les deux zones de l'entrepôt sont montés des rayonnages à bras portants qui offrent la solution la plus souple pour stocker les différentes marchandises de CAB56. Les rayonnages de 14,5 mètres en hauteur pour une longueur de 75 mètres ont une charge maximale totale par travée de 19 200 kilogrammes. Leur construction supporte en plus les rails de guidage supérieurs, destinés aux transstockeurs.

La troisième et la dernière étape du projet - la zone 3 - relie toutes les zones nouvelles et déjà existantes de l'ensemble du site au système WMS, y compris donc le stockage au sol à l'extérieur et les emplacements de mise à disposition. Pour cela, tous les chariots élévateurs ont été équipés de terminaux de données mobiles et sans fil, afin de transmettre en ligne les commandes aux préparateurs et de fournir au responsable d'entrepôt une meilleure information en temps réel sur le rendement du magasin.

Philippe Mérian, PDG de CAB 56

« Sur le plan de la taille et de la complexité, cette installation est la première de ce genre en France et dans notre secteur de marché ». De nombreuses coopératives affiliées et de négociants en bois amis ont déjà visité notre installation pour se faire une idée de ce que nous avons réalisé conjointement avec OHRA. Nous avons pu à la fois accroître nos capacités de stockage de presque 50 % et éviter l'inconvénient de devoir construire un deuxième entrepôt. S'il est vrai qu'au début nous abordions un terrain inconnu, nous avions néanmoins confiance dans les compétences professionnelles de nos partenaires de longue date, qui avaient déjà mis en œuvre plusieurs installations similaires dans d'autres pays. Notre vision était d'avoir le contrôle total sur tous les processus de distribution, de diminuer les défauts et les endommagements des marchandises lors du stockage et de la manipulation, ainsi que de minimiser les processus de manutention afin de ne pas compromettre la qualité des produits et de réduire le nombre d'arrêts maladies. Mission accomplie. Le premier mois suivant la phase 1, la productivité de notre atelier de meubles où nous fabriquons, en tant que sous-traitant, des éléments de bois pour nos clients a doublé. Les dommages causés aux marchandises sont aujourd'hui quasiment nuls, l'absentéisme beaucoup plus faible grâce à la réduction de la manipulation manuelle des charges lourdes, et les erreurs de préparation de commande ont disparu. Nous avons un contrôle permanent des stocks, les erreurs sont insignifiantes. Naturellement nous avons sous-estimé au début l'ampleur du processus pour notre entreprise et nos employés, mais nous avons connu d'énormes changements et pris la bonne décision, notamment si l'on tient compte de la conjoncture. »

A propos de CAB 56

350 entreprises artisanales issues de la construction de toitures, de l'aménagement intérieur, de la charpenterie, de la menuiserie et de la construction en bois, ainsi que les petites entreprises du bâtiment se sont réunies sous l'égide de la coopérative d'achats CAB 56. La coopérative ne s'occupe pas seulement de l'achat des matériaux de construction et de leur expédition aux artisans, mais aussi des services tels que découpe, usinage des métaux ou séchage du bois. Avec 81 employés, la coopérative a pu réaliser en 2010 un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros. CAB 56 est ainsi le deuxième membre de l'Organisation française des Coopératives d'Achats pour les Artisans du Bâtiment (ORCAB) en termes de chiffres d'affaires. En 2013, la coopérative fêtait ses 15 ans d'existence.


Galerie de projets